Le sac de trail du futur

“On souhaite prendre de l’avance sur le marché du sac de trail grâce à nos co-créateurs”


On sent chez Nicolas et Gaëtan une grande complicité et la même passion pour le trail. Avec leur équipe, ils ont lancé un projet de sac de trail en co-création, et ont accepté de nous le raconter.

Nicolas et Gaëtan


Salut tous les deux ! Pourriez vous nous expliquer qui vous êtes, et de qui est composé votre groupe projet ? 


Nicolas : Je suis ingénieur produit sur les solutions de portage pour le trail. Cela signifie que je développe ces produits, et notamment les sacs. Je suis également ingénieur essai terrain pour tous les produits du trail. Je sélectionne les testeurs et prépare les sessions de test pour chaque nouveau produit que nous sortons sur la gamme trail. 


Gaëtan : Je suis chef de produit sur le matériel de trail (portage, bâtons, hydratation). Cela signifie que j’observe et j’écoute nos sportifs, pour imaginer des produits qui pourraient répondre à leurs besoin. Cela fait 20 ans que je suis chez Decathlon, et j’ai toujours trouvé ça génial de travailler nos futurs produits avec des sportifs passionnés.


Dans notre équipe de conception, il y a aussi Lucie, qui est notre designer produit, et Juliette, notre prototypiste, qui nous aide à rendre concrets nos concepts. Enfin nous travaillons également avec Damien, qui s’occupe de la partie économique, (prix, stocks etc.), c’est notre moine shaolin des chiffres.

Lucie, en train d’enfiler son sac de trail


Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer le projet en co-créa ?


Gaëtan : Si on revient quelques années en arrière, Decathlon était en retard sur les sacs de trails. A l’époque, l’offre était loin de tout ce qui se faisait chez nos concurrents. On s’est alors intéressés au besoins du trailer, on a lancé nos propres sacs, et les produits ont fait un carton.

Maintenant que nous sommes alignés sur ce qui se fait sur le sac de trail, on veut prendre de l’avance sur le marché, être dans le futur. C’est pour cela qu’on s’est lancé un défi : créer des sacs innovants, qui sortent du lot, et nous permettent d’avoir le quart d’heure d’avance.


Nicolas : De mon côté, j’avais l’habitude de travailler avec des trailer pour mes tests produits. J’étais super intéressé par le fait de faire participer des testeurs au projet, tout au long du processus, justement pour prendre un peu d’avance sur le marché. Je trouve qu’on a parfois tendance à trop se regarder le nombril : nous sommes décathloniens pratiquants, et nous pratiquons avec beaucoup d’amis….qui travaillent également chez Decathlon. Travailler avec des sportifs de tout horizon nous permet selon moi d’élargir les points de vue, et s’assurer que nous ne manquons rien d’important dans notre développement produit. 


Alors justement, maintenant qu’on parle de cette communauté de trailers… comment co-créez vous avec elle ?


Nicolas : On souhaiterait faire évoluer nos sacs. Du coup, la première chose qui nous semblait importante, c’était d’écouter et comprendre les besoins de trailers, savoir quels étaient leurs irritants sur les sacs de trail. On a donc démarré par ça. Une fois qu’on était au clair là dessus, on a pu leur proposer un challenge de conception, pour imaginer des solutions concrètes pour résoudre la principale problématique des sacs : accéder au contenu du sac rapidement et sans s’arrêter. Et maintenant, nous sommes dans une phase de prototypage, et nous avons sollicité notre communauté pour avoir un retour sur les premiers prototypes réalisés.


Gaëtan : Comme le disait Nicolas précédemment, les ambassadeurs de notre marque Evadict sont souvent des décathloniens. Ce qu’on voulait c’est ne passer à côté de rien. L’avantage de la communauté de trailer de la plateforme de co-création c’est qu’elle est très brute, très pure. Elle nous fait des remarques sans détours. C’est vraiment l’avantage d’une communauté comme celle-ci. Ça nous aide à asseoir nos convictions. 


Gaetan, Nicolas et Damien, en train de discuter du sac de trail


Que vous a apporté la communauté ?


Nicolas : En premier, ce sont des feedbacks. On a rencontré des traileurs qui pratiquaient en Afrique par exemple, et qui du coup, rencontrent des problématiques liées à la chaleur. On a rencontré des gens qui ont une expérience énorme en trail, et d’autres qui en ont beaucoup moins. Tout cela est très enrichissant.


Gaëtan : Oui, c’est exactement ça : il y a des horizons différents : Il y a ceux qui pratiquent dans les pays chauds, dans les pays froids, et cela nous permet de découvrir des choses qu’on avait pas anticipé. Cela nous a permis de prioriser les fonctions, de faire des choix de conception. 


Nicolas : on a la chance d’avoir une communauté conséquente, donc très diversifiée. 


Gaëtan : Rencontrer ces trailers d’origine différente m’a aussi permis de booster d’autres produits de la gamme. L’enjeu de l’hydratation par exemple. Garder de l’eau au frais lorsqu’on cours est vraiment une problématique que beaucoup rencontrent, et j’ai envie de travailler le sujet.


Que gagne la communauté à co-créer avec vous ? 


Gaëtan : Ce que je ressens c’est la volonté des sportifs à participer à la création des produits. Parfois, ils connaissent mieux nos sacs que nous même. 

Dans notre communauté on a beaucoup de bricoleurs qui customisent leurs sacs. C’est des makers, des gens qui aiment faire les choses. Ils ont envie d’améliorer encore plus les produits. Vivre une belle aventure collective, échanger avec les passionnés. Et c’est grâce à leur contribution que nous ferons de meilleurs produits.


Nicolas : Les utilisateurs nous remontent des besoins, ils ne critiquent pas simplement les produits. Ils veulent améliorer les produits, c’est leur motivation. 


Et si vous nous faisiez un peu miroiter la suite… quelles seraient les prochaines étapes ?


Gaëtan : En juillet, nous avons présenté deux concepts de sac aux co-créateurs. 40 trailers nous ont donc fait des retours en direct sur nos prototypes… L’étape d’après c’est de leur montrer des prototypes plus aboutis, en prenant en compte leurs différentes remarques, et à nouveau avoir leurs retours. Depuis la présentation de ces concepts, des contraintes techniques sont survenues suites à nos échanges. On souhaite leur partager ces contraintes, afin qu’ils comprennent et challengent nos choix.


Nicolas : On est rentré dans une phase de prototypage : on cherche des solutions. Sur ce genre de travail, j’ai besoin de pouvoir travailler avant de présenter un prototype qui tienne la route. Si en présentant les prototypes, je reçois une critique à l’unisson de la part de la communauté, j’écouterais plus facilement ces avis et je reviendrais volontier sur une solution. 

L’étape que j’attends avec impatience, c’est l’étape suivante : leur faire tester les protos une fois qu’ils seront aboutis. Les emmener en condition réelle avec le prototype et qu’ils puissent le tester en trail et nous faire des retours. 


Gaetan et Nicolas, en train de prototyper


Quelle bonne surprise avez vous vécu avec votre communauté de trailers ? 


Nicolas : Le moment que j’ai préféré, c’est la visio qu’on a faite avec les co-créateurs. C’est un exercice qui n’est pas facile, mais cela a permis de créer une proximité supplémentaire avec nos trailers, qu’on retrouve plus difficilement à travers les questionnaires qu’on peut leur envoyer.

 

Gaëtan : De mon côté, ma grande surprise, je l’ai eu sur la question de la création d’un futur sac feminin. Malgré des avis clients positifs, j’avais l’intuition que certaines choses n’allaient pas. J’ai donc lancé un questionnaire, et une centaine de femmes m’ont expliqué leurs peines à utiliser des sacs mixtes. Cela m'a motivé à lancer un projet de sac trail spécifique pour les femmes. En effet la communauté de Traileuses semble très unanime sur les contraintes et les besoins liés à la morphologie féminine , donc à suivre ....

Et bien sûr, tout comme Nicolas, les moments visio étaient forts, avec des gens qui viennent de tous horizons. 


En conclusion, un petit mot pour vos co-créateurs ?


Gaëtan : Restez motivés et à fond comme vous l’êtes depuis le début du projet, c’est génial !


Nicolas : Un grand merci ! Continuez à être sincères, on en a besoin !


Session de trail au coucher du soleil

42 likes
52 contributeurs ont commenté
42 likes
52 contributeurs ont commenté