Co-créer, c’est écouter et mettre son égo de côté

Rencontre avec Aurélien, qui co-crée actuellement la future chaussure de compétition de marche nordique.

Derrière son masque, on devine le grand sourire d’Aurélien, 35 ans, Ingénieur chez Newfeel. Avec entrain, il nous explique que son rôle est de mettre en place des essais fiables pour tester les produits puis de les valider ou les retravailler en fonction des résultats obtenus. Avec son équipe, ils ont décidé de co-créer une chaussure de marche nordique de compétition.

Il a accepté de nous rencontrer, pour nous parler de cette expérience.


Aurélien, qu’est ce qui vous a amené au départ à travailler sur une chaussure de marche nordique de compétition ?

Aurélien : “ En fait, c’est assez simple. En dehors des chaussures proposées par Newfeel et Decathlon, il n’existe aucune chaussure spécifique pour la marche nordique sur le marché. Nous sommes les seuls à faire de la conception spécifique pour la marche nordique. Jusque là, les marcheurs utilisaient d’autres type de chaussure : des chaussures de randonnée, de trail, de course à pied… Nous nous sommes rendus compte que ces chaussures ne correspondaient pas exactement aux besoins de marcheurs. 


On a commencé par faire des chaussures pour les marcheurs nordiques pratiquant occasionnellement, régulièrement puis de manière intensive. Mais nous n’avions pas de chaussure spécifique pour la compétition. Nous avons donc décidé de prendre le sujet à bras le corps. 

La marche nordique se pratique sur tout type de chemin, en plaine comme en forêt, à la plage comme à la montagne


Pourquoi l’avoir fait en co-création avec des marcheurs, plutôt que de manière classique ?

Aurélien : On trouve que c’est important de s’ouvrir au reste du monde.

Si on restait dans le cadre de notre équipe projet marche nordique, on aurait été 6 à concevoir et prendre des décisions. En plus, bien que pratiquant tous la marche nordique, aucun d’entre nous ne fait de compétition. Il nous semblait donc naturel que ce soient les pratiquants eux-même qui expriment leurs besoins et envies autour de cette chaussure spécifique. 


Quelles sont les premières décisions, surprises que vous avez eu en collaborant avec vos compétiteurs ?

Aurélien : Au début on partait sur l’idée de faire 1 modèle de chaussure. En discutant et en posant des questions à nos co-créateurs, on s’est rendu compte que la chaussure devait être respirante en priorité pour 50% de nos compétiteurs, et imperméable en priorité pour les 50% restants. Du coup nous avons décidé de faire 2 chaussures : on les a écouté eux, plutôt que de prendre une décision de notre côté. 


De la même manière, nous ne savions pas si nos compétiteurs pratiquaient la marche nordique en compétition sur des distances courtes ou longues. Au final, la plus grande partie de notre communauté fait des compétitions en courte distance. Et ceux qui pratiquaient la longue distance avaient souvent 2 paires de chaussures pour leur compétition. Nous nous sommes donc concentrés sur une chaussure courte distance, avec suffisamment de flexibilité, d’accroche, de relance et d’amorti, pour une durabilité de 800 km au minimum.


Ce qui a été très agréable à vivre pour nous, en tant que groupe projet, c’est que nous n’avons pas eu à mettre nos convictions, puisque nous avions directement les avis des co-créateurs.


Textile de chaussure imperméable


Sur quels sujets vous avez sollicité les co-créateurs ?

Aurélien : On a démarré par les écouter et les interroger pour comprendre ce qui était important pour eux sur une chaussure. On leur a ensuite demander de prioriser ces différents points d’attention.

Il nous restait un doute sur le système de laçage, nous leur avons donc proposé de décider ce qui leur semblait le mieux.


Une fois que nous avons réalisé les premiers design, on leur a proposé de se positionner sur leur design préféré. Cela nous a permis de construire les premiers protos, que nous leur avons montré pour avoir leur retour.


Enfin, dernièrement, nous avons pu faire ensemble des choix de coloris pour la future chaussure.


Exemple de système de laçage sur une chaussure de marche nordique Newfeel.



Cela en fait des décisions à prendre ! Et pour vous, quelles sont les prochaines étapes ?

Aurélien : Dès qu’on aura reçu les derniers prototypes, nous commencerons les test d’essayage. 

Ensuite, nous aurons une grosse étape : les tests de chaussure sur le terrain ; on veut évaluer si la chaussure répond à leur besoin, en leur faisant aussi comparer avec des produits de la concurrence. L’idée, c’est d’aller voir les co-créateurs chez eux.


On souhaite aussi les consulter sur les enjeux de vente : le merchandising, la communication… On ne sait pas encore comment, mais on a déjà quelques idées.


Qu’est ce qu’elle vous a appris cette expérience de co-création ?

Aurélien : Faire cette chaussure en co-création nous a confirmé qu’il était plus facile de prendre des décisions quand cela venait des utilisateurs, des sportifs. Cela permet de mettre nos égos de concepteurs de côté pour nous concentrer sur le besoin du compétiteur.

Co-créer demande une bonne organisation, et d’être en forte coopération dans l’équipe.

Ca fait 9 mois qu’on s’est lancés, et je sens que cela a réellement créé du lien entre les différents membres de l’équipe.


Et si tu avais un petit message à faire passer aux co-créateurs, lequel serait-il ?

Aurélien : Avant tout, j’ai envie de leur dire un grand “MERCI”. Merci de votre implication, sans vous on avancerai pas aussi vite, et pas aussi bien. C’est toute la communauté des compétiteurs que vous aidez grâce à cela.

J’espère aussi que vous retrouvez votre compte, et que vous êtes satisfait du niveau d’information, et satisfaits de la relation qui se crée grâce à ce projet.

Si ce n’était pas le cas, n’hésitez pas à nous en faire part !


Sur ces jolis mots, nous concluons notre entretien avec Aurélien.

Sa communauté de compétiteurs en marche nordique compte aujourd’hui 209 membre, dont 77 se sont déjà impliqué sur plusieurs étape de ce projet. Nous attendons tous avec beaucoup d’impatience de voir ce nouveau produit, qui devrait sortir l’année prochaine, pour le plus grand bonheur de tous les compétiteurs !

24 likes
9 contributeurs ont commenté
24 likes
9 contributeurs ont commenté